Crayons de couleuvres

Quand cinq gamins flippent de passer le cap des 11 ans, vu qu’une fois franchi ils devront direct se préparer au chômage, à la dépression, à l’alcoolisme, à la retraite, au stress, à l’ennui et que pour eux c’est niet.

Texte tout public sélectionné par le Bureau des lecteurs de la Comédie Française, repéré par les Journées de Lyon des auteurs de théâtre, bourse du CNL. Lu pour la première fois en juillet 2016 au festival Textes en l’air par la Cie des Mangeurs d’étoiles, dirigé par Tristan Dubois

(extrait 1)

Sur ton visage,
Dans tes yeux,
Sur tes mains,
Que reste-t-il de l’enfant ?
Navigue-t-il,
Sursaute-t-il,
Est-il mort ?
Peut-être qu’il se relève quand tu dors, il traverse les murs, s’assoit aux bords des fenêtres, peut-être qu’il te parle ou qu’il n’essaie plus, il laisse couler la nuit et revient se coucher à l’intérieur de toi.

(extrait 2)

SUZY SIOU – T’en fais une tête de canard.
QUARTZ – J’ai un cadeau pour toi. 
SUZY SIOU – Waouh!
QUARTZ – C’est pas du toc.
SUZY SIOU – Un collier de chienne !
QUARTZ – C’était à mon pitbull Princesse qu’est morte empoisonnée.
SUZY SIOU – Top dark.
Quartz tend la bouche, Suzy Siou l’embrasse.
QUARTZ – Tu sais ce que c’est faire l’amour ? (Suzy Siou acquiesce avec évidence. Quartz attend des précisions qui ne viennent pas.) Ma mère elle a arrêté. Mon père est pas content, j’ai entendu dans leur chambre. J’ai plus envie, elle a dit.
SUZY SIOU – Elle a qu’à faire autre chose.
QUARTZ – Elle pleure comme si on lui avait cassé un jouet. C’est grave faire l’amour ?
SUZY SIOU – Ben ouais.
QUARTZ – Genre?
SUZY SIOU – Genre t’as pas fait tes devoirs, genre l’apocalypse. Ooooh naan y a ma tagada qu’a fondu dans ma pocket !!

Texte édité chez Lansman